RADAR

Et si les dômes étaient notre réponse pour un habitat durable ?

 

Le dôme comme habitat durable
Source : https://mrmondialisation.org/lavenir-de-lhabitat-ecologique-appartient-il-aux-bio-domes/

C’est à l’occasion de la Foire Internationale de 1957 que le premier dôme géodésique voyait le jour à Montréal. Cette nouvelle forme d’architecture interrogeait alors sans que l’engouement n’aille plus loin. Aujourd’hui, dans notre quête de l’habiter responsable, cette forme architecturale revient sur le devant de la scène.

 

Mais quelle plus-value ces dômes géodésiques peuvent-ils nous apporter ? Bien éloignée de nos “cubes” d’habitation habituelle, leur forme est à l’origine de ses bienfaits. D’abord, les habitantes et habitants de ces dômes gagnent en luminosité au sein de cette bulle. Aussi, grâce à cette forme, qui diffuse la chaleur de manière uniforme, la maison requiert 30 % d’énergie en moins qu’une structure traditionnelle à surface égale ! Enfin, la forme incurvée facilite la circulation de l’air au sein de l’habitat.

 

Sur l’île de Sandhornøya, au nord de la Norvège, une famille de six personnes vit depuis trois années sous un dôme qui recouvre une maison construite en matériaux naturels. Grâce à cette bulle de verre, le potager qui y est installé est utilisable cinq mois de plus par an. Bien pratique pour récolter ses salades en bas de chez soi une longue partie de l’année !

 

 

 

 

 

Top articles