Et si demain, on se chauffait au café grâce à Biofabrication ?

RADAR

Et si demain, on se chauffait au café grâce à Biofabrication ?

 

Se chauffer grâce à Biofabrication

 

Se chauffer au café, c’est l’idée développée par l’ancien ingénieur en automobile, Roger Essono. Habitant de l’exemplaire ville en transition nordiste Loos-en-Gohelle, Roger Essono a voulu trouver un nouvel usage au marc de café, cette substance résiduelle issue de l’infusion du breuvage énergisant. Après plusieurs années de consommation carbonée, la commune inscrite dans l’ancien territoire minier cherche à développer sa transition, notamment énergétique. Comment remplacer le charbon ? Comment chauffer les espaces intérieurs à moindre coût et dans le respect de l’environnement ?

 

Roger Essono s’est alors intéressé au marc de café. Après plusieurs mois de travail, cet ingénieur a mis au point une machine qui transforme la substance récoltée en granulés combustibles. Aujourd’hui, 30 points de récolte, restaurants ou commerces avoisinants, soutiennent le projet. Les fournisseurs et fournisseuses sont choisi·e·s dans une logique de proximité, dans l’optique de réduire l’empreinte écologique liée au transport.

 

A terme, cette solution pourrait remplacer le bois, mais aussi alléger la facture de 30%. Si pour le moment Biofabrication est une entreprise locale, celle-ci prend doucement de l’ampleur et pourrait vite se développer pour produire son combustible à plus grande échelle !

 

 

  • Circuit Court
  • écologie
  • recycler
  • transition énergétique

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

Top articles