Des tableaux végétaux fleurissent dans l’est parisien

ET CONCRÈTEMENT

Des tableaux végétaux fleurissent dans l’est parisien

 

À Paris, on teste des jardins verticaux collectifs

 Dans le 20e arrondissement de Paris, 90 boulevard de Ménilmontant, le tuyau d’évacuation des eaux pluviales de l’immeuble 3F a été équipé fin juin d’un tableau végétal original. Il s’agit d’un dauphin vert. Pourquoi dauphin ? Tout simplement parce que c’est le terme technique qui désigne l’extrémité inférieure d’un tuyau de descente des eaux pluviales. Autrefois, elle était ornée d’une tête animale, une sorte de dauphin. Pourquoi vert ? Parce qu’elle sert désormais de support à des plantations.

 

Dauphin vert Ménilmontant – Plantation Juin 2017

 

Végétaliser la ville par petites touches

Issu du programme de recherche 2014-2017 ANR Ecoville, le dauphin vert est un nouveau dispositif pour végétaliser la ville en pied d’immeubles, mais sans emprise au sol. « Nous cherchions à créer un objet pas trop cher qui participe à la biodiversité urbaine, permette de lutter contre les îlots de chaleur et retienne les eaux pluviales des toitures », explique l’architecte Xavier Lagurgue – de l’agence XLGD architectures – et concepteur de cet équipement. Il ajoute : « Le dauphin vert crée une continuité végétale et participe ainsi à la trame verte urbaine ». C’est une contribution de plus aux corridors écologiques discontinus des villes (que l’on appelle « pas japonais »), comme la végétalisation des pieds d’arbres, le fleurissement des balcons ou les murs végétaux.

 

Comment ça marche concrètement ?

L’installation est simple : l’ancien tuyau de descente est déposé, et, à sa place, vient se greffer le caisson en aluminium. Rempli de couches de feutres et de substrat minéral, il contient un système de gouttières qui permet à l’eau de pluie de ruisseler et d’irriguer les plantes avant de rejoindre les canalisations.

Le dispositif a l’avantage d’être économe : une fois installé, le dauphin vert ne nécessitera pas de maintenance technique… excepté l’entretien des plantes !

Dauphin vert rue des Cendriers – Plantation Octobre 2017

Un petit jardin vertical collectif

Frantz Vanlair, cadre technique à l’agence de Paris, est à l’origine de l’expérimentation menée chez Immobilière 3F. « L’idée du dauphin vert me plait, car le principe écologique de ce mur végétal est tout simple, sans installation technique coûteuse ou définitive sur nos façades. Il contribue aussi à créer du lien à l’échelle d’un immeuble puisque ce sont les gens qui sèment ce qu’ils ont envie de voir pousser, et qui profitent au quotidien de leur tableau végétal ».

D’ailleurs, la première plantation collective, en juin dernier, a connu un beau succès : une vingtaine de riverains et de riveraines avaient apporté des pousses et des graines. « J’ai ressenti que les locataires avaient un vrai plaisir à planter ensemble. La gardienne de la résidence, Maria Faria, férue de jardinage, avait même organisé un pot pour fêter cette première implantation. », s’enthousiasme Xavier Lagurgue. Fin octobre, un second dauphin vert a été installé rue des cendriers, toujours sur un immeuble 3F. Et selon les souhaits des habitant·e·s et de la gardienne, il devrait être à dominante potagère.

Dauphin vert Ménilmontant – Plantation Juin 2017

Où voir des dauphins verts à Paris ?

Au 90, boulevard de Ménilmontant

Au 18, rue des cendriers

Au Muséum nationale d’histoire naturelle, rue Buffon Paris 5e

 

Plus d’infos sur la page Facebook officielle des dauphins verts.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

 

 

Top articles